La chute de cheveux est-elle héréditaire ?

Posté le 09 Juillet 2020 dans Conseils
La chute de cheveux est-elle héréditaire ?
Chez l'homme comme chez la femme, l'alopécie androgénétique est la principale cause de la chute de cheveux. Souvent héréditaire, cette perte partielle ou totale des cheveux est due à une hormone mâle, la testostérone, qui accélère le rythme de renouvellement des cheveux.
Quels sont les symptômes de l'alopécie androgénétique chez la femme et chez l'homme ? À quel âge peut-on souffrir de calvitie ? Quel traitement pour lutter contre la perte de cheveux ? Les réponses dans ce dossier.
 

Qu'est-ce que l'alopécie androgénétique ?

Le cycle de vie du cheveu est influencé par de nombreux facteurs, parmi lesquels les hormones. La perte de cheveu est un phénomène tout à fait naturel. Nous perdons une centaine de cheveux par jour. Au cours d'un cycle, le cheveu passe par différentes phases au cours desquelles il croit, stagne puis tombe pour laisser place à une nouvelle repousse. Au cours de la vie, une vingtaine de cycles capillaires se succèdent. Au fil des cycles, le cheveu repousse de plus en plus fin.

En cas d'alopécie d'origine androgénétique, des hormones mâles dites androgènes, entrainent une chute prématurée du cheveu. La mutation de la testostérone en DHT interfère sur la croissance des cheveux en accélérant la phase anagène, une phase de pousse du cheveu qui dure entre 2 et 6 ans en temps normal. Les cycles capillaires sont raccourcis, le follicule pileux se rétrécit de plus en plus, affinant les repousses. La chevelure devient plus fine et perd en densité. À terme, le follicule pileux meurt et le cheveu ne repousse plus.

Dans la majorité des cas, les hommes et femmes présentant des signes cliniques d'alopécie ont des antécédents familiaux, soit du côté masculin, soit du côté féminin. Il se pourrait que d'autres hormones soient impliquées, ce qui expliquerait les cas d'alopécie non-héréditaire. Les recherches scientifiques se poursuivent pour apporter des réponses à ce phénomène.
 

Les symptômes de l'alopécie androgénétique

L'alopécie androgénétique chez l'homme


Les signes d’une calvitie génétique peuvent faire leur apparition très tôt, vers l'âge de 20 ans. Les premières zones atteintes se trouvent au niveau des golfes temporaux. Le vertex est ensuite touché, puis la chute s'étend sur le dessus de la tête.
 

L'alopécie androgénétique chez la femme


Chez les femmes, les hormones androgènes sont présentes en plus petite quantité, jusqu'à 20 fois moins que chez les hommes. L'alopécie est plus diffuse et progresse plus lentement. Elle n'entraine que très rarement une calvitie totale comme celle rencontrée chez l'homme.

Les zones dégarnies peuvent se trouver à différents endroits du crâne :
 
  • Sur le dessus de la tête (forme la plus courante) : la raie centrale s'élargit suite à la disparition des repousses. La zone s'étend ensuite sur le dessus de la tête et le vertex (arrière de la tête), tout en épargnant la partie frontale.

  • Sur les côtés : la perte de cheveux est localisée au niveau des tempes et des oreilles.

  • Sur le devant de la tête : la chute de cheveux concerne ici la zone frontale.
 

Les facteurs aggravants l'alopécie androgénétique

Certains facteurs jouent un rôle non négligeable dans l'évolution de l'alopécie.
 

Le stress


La sécrétion d'androgènes augmente sous l'effet du stress. Au stress de la vie quotidienne, s'ajoute celui vécu lors de la chute de cheveux. Un vrai cercle vicieux peut s'installer.
 

Les saisons


La perte de cheveux est plus prononcée lors des changements de saison, à l'automne et au printemps. Chez les personnes touchées par l’alopécie androgénétique, elle est accentuée par une sécrétion plus importante d'androgènes en début de saison printemps/automne.
 

Le soleil


Chez de nombreuses personnes l’exposition au soleil sur une longue durée augmente la production d’androgène, donc entraîne une chute excessive 4 à 6 semaines après l’exposition.
 

L'alimentation


Une alimentation déséquilibrée, riche en cholestérol et pauvre en nutriments essentiels accentue le phénomène de perte de cheveux. Privilégiez les aliments contenant des vitamines B et faites le plein de minéraux et oligo-éléments (zinc, cuivre, magnésium, fer…).
 

Des périodes de vie


Chez la femme, l'alopécie peut se déclencher à la puberté, après une maternité ou à la ménopause. Chez l'homme, la chute de cheveux survient le plus souvent entre 30 et 40 ans, mais peut déjà s'amorcer à la puberté.
 

Alopécie androgénétique : quel traitement ?

  • Finastéride, traitement médicamenteux. Effets secondaires très controversés : perte de libido, troubles hormonaux, maux de tête, dépression…

  • Inhibiteur de DHT naturel : palmier nain, levure de bière, orties

  • La luminodermie : permet d’augmenter la division cellulaire des bulbes, régule la glande sébacée, systématiquement hypertrophiée en cas d’alopécie androgénétique.

Les prothèses capillaires


Les perruques pour homme et femme en fibre synthétique de qualité offrent un rendu naturel. Elles se déclinent dans des modèles variés pour s'adapter à votre cuir chevelu, la forme de votre visage et votre type de cheveux.

Les prothèses ou compléments capillaires permettent aux hommes de retrouver instantanément une forte densité. Totalement indétectables lorsqu’elles sont intégrés à la chevelure par des prothésistes spécialisées, les innovations en la matière sont constantes.

Les volumateurs. Ils concernent essentiellement les femmes touchées par l’alopécie androgénétique avec un dégarnissement important sur la zone du vertex. Faciles entretenir et indétectables.
 

La micro greffe


La greffe de cheveux offre une solution durable et naturelle à la perte définitive de cheveux. Cette chirurgie capillaire consiste à extraire des bulbes à l'arrière de la tête pour les réimplanter au niveau des zones dégarnies. Indiquée pour les hommes comme pour les femmes, elle permet de retrouver un véritable confort de vie.

Le traitement s'étudie au cas par cas. En cas de chute de cheveux anormale, contactez un expert capillaire Aderans pour établir un diagnostic. Quelle que soit l'origine de votre problème capillaire, nos capidermologues vous offrent un accompagnement personnalisé pour trouver la solution adaptée.

Lire aussi

 
À quoi sert la kératine ?
 
5 conseils pour prendre soin de ses...

Prendre RDV dans un centre près de chez vous